Le chemisage, un procédé intéressant pour la rénovation de conduit de cheminée

La cheminée est un atout confort de taille en période hivernale, et il est indispensable d’en prendre soin. Il est alors recommandé de s’y prendre dès maintenant, pour ne pas être pris de court. Aujourd’hui, nous allons parler d’un procédé intéressant que l’on appelle « chemisage ». De quoi s’agit-il ? Comment procéder pour rénover le conduit interne de la cheminée ?

Quand procéder à une rénovation de conduit de cheminée ?

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de chemisage de cheminée, notamment lorsque l’hiver approche. De nombreux professionnels proposent ce type de service, à l’instar du site www.chemisage-france-aquitaine.fr, pour la rénovation de conduit de cheminée. La question se pose alors : à quel moment doit-on prendre la décision de procéder à ces travaux de rénovation ?

Il faut savoir que cette intervention s’impose lorsque les conduits de la cheminée ne sont plus très étanches. Tout d’abord, ce manque d’étanchéité peut conduire à des fuites de monoxyde de carbone. Par ailleurs, les risques d’incendie ne sont pas négligeables en cas de conduits défaillants. La structure interne de la cheminée surchauffe, si bien qu’elle peut atteindre la charpente de la maison ainsi que la maçonnerie.

Quand on sait que la cheminée sera utilisée pratiquement tous les jours pendant l’hiver, autant prendre des précautions et limiter les risques autant que possible.

chemisage cheminée

En quoi consiste le chemisage de l’intérieur de cheminée ?

Le chemisage du conduit de cheminée consiste à revêtir la surface interne d’une gaine isolante. Ainsi, on évite les risques de fuites de gaz ou d’incendie, même en cas de très hautes températures. Il faut savoir que différentes techniques existent sur le marché. On peut également chemiser le conduit de cheminée avec différents matériaux.

La première option consiste à poser un enduit spécial à l’intérieur de la cheminée, qui jouera le rôle d’isolant. L’autre option consistera à installer un tube au sein de la cheminée. La fumée passera par le tube et ne sera pas en contact direct avec la paroi interne de la cheminée. Si vous avez le choix entre l’aluminium et l’acier, préférez la seconde solution. Bien que l’aluminium soit léger et peu onéreux, il ne peut pas supporter des températures aussi hautes que l’acier.

Dans tous les cas, il sera indispensable d’enlever le bistre sur le conduit de cheminée. Il s’agit d’un mélange de suie et de goudron qui s’est déposé sur la paroi au fil des années et des utilisations de votre appareil de chauffe.

Le faire soi-même ou faire appel à des professionnels ?

La réalisation des travaux de rénovation de conduit de cheminée n’est pas chose aisée. Non seulement il faut être suffisamment équipé, mais il faut aussi avoir de l’expérience. Le débistrage par exemple peut être complexe lorsqu’on s’y essaye pour la première fois. Il est donc recommandé de faire appel à des professionnels de la rénovation de conduit de cheminée, pour vous assurer un travail bien fait et ainsi éliminer tout risque lié à votre installation.