Le crédit d’impôts pour les poêles à bois en 2014

Le crédit d’impôts 2014 permet de bénéficier d’une réduction de 15% sur l’installation d’un poêle à bois dans son logement. Si l’investissement dans un poêle est intégré à un bouquet de travaux, ce crédit pourra même s’élever jusqu’à 25%.

Pour qui ?

Crédit d'impôts pour les poêles à bois en 2014
Tous les propriétaires et les locataires peuvent bénéficier de ce crédit d’impôts s’ils installent un poêle à bois dans leur résidence principale et ce, qu’ils soient imposables ou non. Destinée à favoriser le développement durable au cœur du quotidien des français, cette mesure ne concerne plus les propriétaires bailleurs depuis le 1er janvier 2014. Néanmoins, il faut savoir que les dépenses liées à ce type d’installation pourront être déduites de leurs revenus fonciers.

Montants et plafonds de dépenses

Le crédit d’impôts s’applique sur le montant TTC du poêle en tant que tel et non sur le prix de la main d’œuvre. Entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015, les dépenses ne pourront pas dépasser le plafond de 16000€ dans le cas d’un couple marié ou pacsé et de 8000€ dans le cas d’une personne seule.

A savoir : dans certains départements, il est parfois possible de bénéficier d’aides supplémentaires.

Dans ce cadre, le crédit d’impôts prendra en compte ces déductions et portera sur le montant final.

Comment l’obtenir ?

Poêles à bois et crédit d'impôtsPour obtenir ce crédit d’impôts, il faut bien évidemment remplir quelques conditions préalables. De ce fait, l’installation du poêle à bois devra uniquement être faite par le professionnel qui l’a vendu. Ce dernier fournira également une facture faisant office de justificatif. Selon l’arrêté du 13 novembre 2007, l’adresse de réalisation des travaux, la nature de ces derniers et leur montant doivent figurer sur ce document. Des particuliers ayant décidé d’acheter un poêle par eux-mêmes puis de faire réaliser les travaux par une entreprise, ne pourront donc pas profiter de ce crédit d’impôt.

En pratique, les particuliers répondant aux critères d’obtention auront à remplir l’encadré correspondant dans leur déclaration d’impôts. Bien entendu, ils devront joindre une copie de la facture obtenue à cette dernière.

Attention : dès réception de la demande, le Trésor Public accordera beaucoup d’attention à la conformité de l’équipement installé. Si le poêle à bois ne répond pas aux caractéristiques techniques, le crédit pourra être refusé. Il est donc nécessaire, au préalable, de bien se renseigner auprès des entreprises réalisant ce type d’installations.