Installer un poêle à bois en appartement : c’est possible ?

Le chauffage au bois n’a jamais été si populaire et bien des particuliers font le choix d’un poêle à bois pour chauffer leur maison ! Si elle est soumise à quelques contraintes d’ordre technique, l’installation d’un poêle est également possible en appartement et s’adresse donc à tous les profils !

Quel modèle choisir ?

A priori, tous les modèles de poêles à bois peuvent être installés en appartement mais pour des raisons de praticité et de stockage, on préférera généralement les poêles à granulés aux poêles à bûches. En effet, plus volumineuses, les bûches prennent plus de place et surtout, doivent être placées à proximité de l’appareil pour une alimentation plus aisée au quotidien, chose qui n’est pas toujours possible lorsque l’on vit en appartement.

L’évacuation des fumées

Que l’on opte pour un poêle à bûches ou pour un poêle à granulés, l’on se trouve confronté au même problème : l’évacuation des fumées. En appartement, il est possible d’opter pour deux solutions distinctes.

  • L’utilisation d’un conduit de cheminée déjà existant

Tous les conduits de cheminée ne conviennent pas forcément, il est en effet nécessaire qu’ils respectent les normes en vigueur comme la NF DTU 24.1 qui dicte toutes les règles spécifiques à l’installation des systèmes d’évacuation des produits de combustion (conduits de fumée, conduits de raccordement, carneaux).

Si le conduit se révèle trop ancien ou défectueux, il est possible de l’équiper d’un tube en inox ce qui lui assurera la plus grande étanchéité.

  • L’installation d’un système ventouse

Lorsque l’appartement n’est pas équipé d’un conduit de cheminée, installer un système ventouse est souvent plus économique que de créer un nouveau conduit. Dans le cadre d’une telle installation, l’évacuation des fumées se fait par une façade de l’appartement, le raccordement au toit n’étant pas nécessaire.

Bon à savoir : quelle que soit la solution choisie (rénovation d’un conduit ou installation d’un nouveau conduit ou d’un système ventouse), il est impératif de demander l’accord de la copropriété. Les conditions d’évacuation font en effet partie intégrante des parties communes sans parler du rejet des fumées qui peut être à l’origine de nuisances entre voisins.